“Rénover ensemble pour une ville durable”

Pour réduire les émissions de gaz à effet de serre, tout en améliorant le confort de vie et en réduisant les dépenses d'énergie des Bruxellois et des Bruxelloises, la Région de Bruxelles-Capitale lance la RENOLUTION, stratégie régionale de rénovation des bâtiments. Objectif : atteindre un niveau moyen de performance énergétique de 100kWh/m²/an pour l’ensemble des logements bruxellois en 2050, soit une consommation moyenne divisée par 3 par rapport à la situation actuelle ! C’est une véritable révolution énergétique qui est lancée.

Les bâtiments bruxellois ont besoin d’une rénovation énergétique

A Bruxelles, plus de la moitié des émissions de gaz à effet de serre proviennent de la consommation énergétique des bâtiments. Construits essentiellement avant les années 60, ils consomment proportionnellement beaucoup plus d’énergie que dans les autres pays européens. Un tiers des bâtiments ne sont même pas du tout isolés. Et le rythme actuel de rénovation est loin d’être suffisant. Avec la RENOLUTION, la Région bruxelloise veut donc accélérer le rythme et révolutionner la rénovation des bâtiments.

Un objectif de consommation de 100 kWh/m²/an en moyenne

La Stratégie Rénovation vise, qu’en 2050 au plus tard, le niveau moyen de performance énergétique des bâtiments (PEB) du bâti résidentiel bruxellois se situe à C+, soit une consommation de 100 kWh/m²/an en moyenne. Le défi est immense, car les logements bruxellois se situent aujourd’hui plutôt à un niveau entre G et D de PEB.

Une dynamique collective avec l’Alliance RENOLUTION

Pour rendre les mesures cohérentes entre elles, faciliter les démarches administratives et créer un véritable mouvement régional en faveur d’une rénovation énergétique et durable, Bruxelles Environnement et les autres administrations régionales travaillent main dans la main avec le secteur de la construction, les acteurs financiers, les architectes et les associations au sein de l’Alliance RENOLUTION.

La RENOLUTION, un objectif PLUS

Image
image plus de qualité et confort
Bernard Boccara

Plus de qualité et de confort pour les logements

L’objectif est de rénover tout particulièrement les logements anciens, souvent vétustes et mal isolés, pour en réduire la consommation énergétique : pour une meilleure qualité des logements et du confort de vie des occupants !

Image
image plus de solidarité
Klaas Verdru

Plus d’économies

Fini les passoires énergétiques soumises aux courants d’air ! La rénovation est certainement la mesure la plus efficace pour réduire nos dépenses d’énergie et la précarité énergétique. Avec la RENOLUTION, reprenons en main nos factures d’énergie pour mieux les anticiper.

Image
4_plus pour le climat_©_Bernard Boccara
Bernard Boccara

Plus pour le climat

Le bâti est responsable de plus de la moitié des émissions bruxelloises de gaz à effet de serre. Avec la Stratégie Rénovation, la Région répond au défi climatique à la hauteur de ses engagements au niveau national et européen, pour approcher la neutralité carbone en 2050.

Image
plus d'emploi
Bernard Boccara

Plus d’emploi local et durable

D’après une étude réalisée en avril 2021, la Stratégie Rénovation devrait susciter la création de près de 8.000 emplois directs et indirects, variés, durables et souvent non délocalisables.

La Stratégie Rénovation concrètement

Image
classe énergétique PEB
Yvan Glavie

1. Un certificat PEB généralisé

Avant de faire des travaux de rénovation énergétique, il faut connaitre la performance énergétique du bien. Le certificat PEB permet de le faire de façon objective : il affiche la classe énergétique du bien allant du A++ (très économe) au G (très énergivore), ainsi que le niveau de consommation énergétique en kWh/m²/an, en fonction de ses caractéristiques (localisation, toiture, isolation, fenêtres, chauffage, etc.). L’utilisation du certificat PEB va être généralisée pour permettre aux propriétaires de voir l’effort à faire.

Image
7_effort conjoint copro_©_Bernard Boccara
Bernard Boccara

2. Un effort conjoint des propriétaires et des copropriétés

Dans les logements collectifs, les travaux à faire doivent être envisagés aussi bien au niveau des appartements que de l’immeuble. Toiture, façade et autres parties communes doivent faire l’objet d’une analyse spécifique et la copropriété est chargée de réaliser ces travaux. Comme 40% des logements bruxellois sont gérés en copropriété et que les travaux y sont plus complexes, les copropriétés bénéficient d’un dispositif spécifique d’accompagnement au sein de la RENOLUTION.

Image
Un niveau d'exigence renforcé
Yvan Glavie

3. Un niveau d’exigence renforcé pour le bâti tertiaire

La RENOLUTION est plus ambitieuse encore pour le secteur tertiaire. Les bâtiments publics, comme les bureaux, les centres sportifs, les écoles ou encore les crèches, devront même être exemplaires, en tendant vers la neutralité carbone dès 2040. Les pouvoirs publics sont accompagnés dans cette transition par Sibelga, le gestionnaire du réseau de distribution pour le gaz naturel et l’électricité dans la région de Bruxelles-Capitale, via un programme spécifique.

Image
une vision circulaire
Bernard Boccara

4. Une vision circulaire

Pleinement inscrite dans une logique circulaire, la Stratégie Rénovation de la Région de Bruxelles-Capitale prend en compte non seulement la consommation en énergie, mais aussi la production et le transport des matériaux nécessaires à la rénovation. Les travaux doivent aussi être pensés pour maintenir au maximum le bâti existant et valoriser les matériaux présents, en les réemployant sur place ou dans d’autres projets. 

Image
Dispositif d'accompagnement exceptionnel
Bernard Boccara

5. Un dispositif d’accompagnement exceptionnel

Avec la RENOLUTION, tous les propriétaires de bâtiments à Bruxelles sont soutenus dans leur démarche de rénovation grâce à un important dispositif d’accompagnement comprenant notamment des aides financières, des prêts à faible taux, une fiscalité immobilière adaptée, des formalités administratives simplifiées, un point de contact unique, un accompagnement technique et administratif à chaque étape,...  Tout le monde – y compris les locataires qui voudraient entreprendre des démarches – peut avoir accès à un accompagnement sur mesure et un soutien financier pour pouvoir prendre part à la transition énergétique à Bruxelles.

Image
Des obligations
Yvan Glavie

6. A terme, des obligations de rénovation

Pour atteindre les objectifs de la RENOLUTION d’ici 2050, ce dispositif de soutien global sera suivi de la mise en place d’obligations de rénovation. Leurs modalités seront l’un des chantiers discutés au sein de l’Alliance RENOLUTION. Le processus législatif fixant les obligations sera finalisé au plus tôt en 2024.

Vous voulez rénover et savoir comment démarrer ?

C’est un bon choix !